* Fanta *

RpG sur le fantastique, fanta regroupe elfes, dragons et dragonniers, sirènes, sorcières, humains ...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Coucou

Les quêtes du RPG ont toutes étés mises a jour. Elle n'attendent plus qu''on les accomplissent.

Bisous, Lune rouge

Coucou

Les nouveau rangs sont disponibles !

Je rappel qu'à partir de 2000 messages vous pouvez demander votre rang spécial !

Bisous, Lune rouge

Chers membres !

L'Or que vous possédez augmente au nombre de messages que vous postez ! Plus vous poster, plus vous gagner !

Alors amusez-vous bien sur Fanta !

Partagez | 
 

 À la recherche de ses origines...

Aller en bas 
AuteurMessage
Elyziel
Paysans sans quêtes ni Or
Paysans sans quêtes ni Or
avatar

Nombre de messages : 38
Localisation ? : Entre la Terre et la Lune...
Date d'inscription : 22/12/2009

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 1
Element:
Inventaire:

MessageSujet: À la recherche de ses origines...   Mer 23 Déc - 16:35

Elyziel essuya ses larmes du revers de la main. Ne pas pleurer, surtout, ne pas pleurer... Elle avançait à grands pas dans la clairière, s'éloignant chaque fois un petit peu plus de sa maison.

Un sac de toile sur le dos, elle était partie à l'aube, pour éviter des adieux qu'elle ne souhaitait pas. Elle devait retrouver sa mère, sa vraie mère, une sirène dont elle ne connaissait même pas le nom. Elle espérait juste que son nom de sirène, dont Elyziel était la traduction en elfique, lui permettrait de la retrouver. La région de Fanta dans laquelle elle habitait était une forêt boisée de hauts et vieux pins. Ses parents avaient choisi de s'y installer pour le calme et la sérénité de ses bois, après la mort de Siinel.
Siinel... Elle était comme sa jumelle, mais elle ne connaissait que son corps, et elles étaient si jeune quand Elyziel avait remplacé Siinel...
À présent, Elyziel partait retrouver ses origines dans la mer des Etoiles d'Argent, porte vers Aqueastar, le monde des sirènes... Cela faisait maintenant une heure qu'elle était partie, et elle n'avait croisé personne. Étrange...

Soudain, Elyziel entendit un craquement de branche à sa gauche. Elle s'arrêta, essayant d'entendre d'autres bruits. Un grognement lui parvint. Tout doucement, elle se remit en route, mais d'autres craquements la suivaient. Elle sentit la peur l'envahir et accéléra. Le grognement devint cri, et elle hurla, avant de tomber à cause d'une racine. Elle rampa, essayant de s'enfuir, encore. Pitié, pitié... pensait-elle.

La suite se déroula comme dans un rêve. La bête surgit, grosse, les dents acérées et tremblant d'excitation. Il s'approcha, pas à pas. Elyziel ne parvenait pas à garder son sang-froid à la vue de ce monstre, et recula du plus qu'elle pouvait. Elle se recroquevilla sous un arbre. La bête approcha et tenta de saisir son pied. Elle le bougea in extremis, et elle vit le Vorfol grogner. Elle se concentra pour tenter de lui jeter un sort, mais elle savait pertinemment que sa magie n'était pas suffisante. Le monstre semblait assez furieux pour pouvoir rester là un petit bout de temps, et elle ne connaissait pas de sort assez facile pour la protéger d'un bouclier de vent assez longtemps. Impossible de s'envoler dans cette position, et tuer cette bête était risqué : si elle avait une compagne, celle-ci viendrait l'attaquer aussitôt.

Elle était coincée...



(Elyziel)


Dernière édition par Elyziel le Mer 23 Déc - 22:10, édité 1 fois (Raison : Petit rajout de l'image d'Elyziel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur de dragon
Paysans sans quêtes ni Or
Paysans sans quêtes ni Or
avatar

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 25
Localisation ? : à vous de trouver!
Humeur : assoifé de sang!
Date d'inscription : 06/12/2009

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 1
Element:
Inventaire:

MessageSujet: Re: À la recherche de ses origines...   Mer 23 Déc - 18:44

ici présent Coeur de dragon.

Votre fic est excellente. c'est un bon chapitre qui commence avec un mystère à éclaircir et se termine dans le suspense.
j'attend la suite avec impatience.

Cordialement Coeur de dragon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.monsterhunterunite.forumactif.com
Elyziel
Paysans sans quêtes ni Or
Paysans sans quêtes ni Or
avatar

Nombre de messages : 38
Localisation ? : Entre la Terre et la Lune...
Date d'inscription : 22/12/2009

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 1
Element:
Inventaire:

MessageSujet: Re: À la recherche de ses origines...   Mer 23 Déc - 22:08

*Merci Coeur de Dragon ! J'espère que les autres chapitres te plairont également ^^ Sur ce, la suite !*

La bête se rapprochait... Encore et encore... Elyziel savait qu'elle ne tiendrait plus très longtemps dans cette position... Elle essaya de lancer un sort pour se protéger tant bien que mal, mais au bout de quelques secondes il s'évapora. Trop faible ! Il n'y avait plus d'issue. Elle ferma les yeux, attendant le premier coup...

Un sifflement. Vif, rapide. Un cri. Puis le bruit de quelque chose qui tombe sur le sol.
-Que...? dit-elle.
-Un miracle, mon amie.
Elyziel rouvrit les yeux et découvrit un visage avenant penché vers elle. Des cheveux sombres, rattachés en un chignon défait, encadraient deux délicats yeux roses. La fille avait de nombreuses boucles d'oreille, et la parfaite panoplie de l'aventurière.
Elle lui tendait la main, un sourire sur son visage.
-Je peux t'aider ? s'exclama-t-elle.
Elyziel se releva doucement. Elle épousseta sa tunique vert émeraude. Puis se tournant vers sa sauveuse, elle la remercia :
-Tu es arrivée juste à temps, je perdais vraiment espoir. Merci, vraiment ! Je m'appelle Elyziel, et je pars rejoindre ma mère à Aqueastar.
Dubitative, la fille la toisa de bas en haut.
-T'as pas vraiment l'air d'une sirène, dis-moi ! Je suis Junölia, mais tu peux m'appeler June. Qu'est-ce que tu fais dans cette forêt sans même un arc pour te défendre ? T'es une elfe, comme moi, pas vrai ? On t'a jamais appris à tirer ?
Elyziel rougit et regarda ses pieds.
-Euh... Non. Mais je me débrouille plutôt bien en magie de l'air et de l'eau, et j'ai même appris à léviter !
-Ici, ça te sert à rien, soupira June. Bon allez, viens avec moi, moi aussi je vais à Aqueastar, du moins vers la mer des Étoiles d'Argent, c'est la mer la plus proche. Mais t'as plutôt l'air dans un sale état, alors on va dormir dans une auberge ce soir.

Elyziel la jaugea quelques secondes. Qui était cette fille et pourquoi l'aidait-elle ? Après tout, elle n'avait pas besoin d'elle, au contraire, elle devrait la défendre ! Que faire ? La suivre ?
Oh et puis après tout, ça ne lui coûtait rien. Et puis elles auraient le temps de faire connaissance d'ici ce soir. Elle saurait ainsi si elle voulait rester avec June ou non. Et puis elle semblait plutôt sympathique. Elle l'avait tout de même sauvée des griffes du monstre ! Mais au fait, où était-il ?

Ce n'est qu'à ce moment-là qu'elle vit le monstre à ses pieds, percé d'une flèche. Elle fut prise d'une nausée soudaine et détourna son regard, tout en posant une question à June en désignant la bête :
-Mais comment as-tu fait pour être sûre que toute sa famille ne se ramène pas ?
-Bof, pas compliqué. Un peu de poudre Inodoris, et c'est fini ! Sa famille ne sait que leur ami est mort que si ils sentent son odeur de mort, tu n'étais pas au courant ? Il suffit d'étouffer cette odeur et même à 10 mètres à la ronde, ils ne le sentiraient pas.
-Oh... Bon, je viens avec toi.
-Cool ! On y va alors ?

Les deux filles partirent ensemble, espérant sans vraiment se l'avouer, que l'autre était aussi fiable que l'on peut l'être...



(Junölia)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur de dragon
Paysans sans quêtes ni Or
Paysans sans quêtes ni Or
avatar

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 25
Localisation ? : à vous de trouver!
Humeur : assoifé de sang!
Date d'inscription : 06/12/2009

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 1
Element:
Inventaire:

MessageSujet: Re: À la recherche de ses origines...   Mer 23 Déc - 22:58

(Ici présent Coeur de dragon.

J'aime votre histoire, ce dernier chapitre est très réussie. J'ai déjà ma petite idée sur l'identité de Junolia.

Cordialement, Coeur de dragon.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.monsterhunterunite.forumactif.com
Elyziel
Paysans sans quêtes ni Or
Paysans sans quêtes ni Or
avatar

Nombre de messages : 38
Localisation ? : Entre la Terre et la Lune...
Date d'inscription : 22/12/2009

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 1
Element:
Inventaire:

MessageSujet: Re: À la recherche de ses origines...   Jeu 24 Déc - 16:26

-Mais qu'est ce que tu fous ?
Elyziel trotta vers Junölia, baissant la tête.
-Désolée, je regardais le...
-Pas le temps !
June repartit d'un bon pas, sans même regarder si Elyziel la suivait. Celle-ci avait froncé les sourcils. Pour qui se prenait cette fille ? Elle avait bien le droit d'observer le paysage, non ? Et puis si elle était si pressée, elle n'avait qu'à partir !
Mais une pensée la traversa alors. Le Vorfol qui l'attaquait et June qui venait à sa rescousse. Elle était franchement contrariée de l'admettre, mais elle avait vraiment besoin de Junölia, rien que pour son arc. Sauvée par cette fille, même désagréable, Elyziel lui était redevable. Elle pesta intérieurement, mais avança pour se mettre à sa hauteur.
-Où est-ce qu'on va exactement ?
-Dans l'auberge des Gorges Coupées.
Elyziel écarquilla les yeux et cela fit rire sa compagne.
-Ne t'inquiète pas, elle n'a pas la réputation qui sied à son nom ! C'est une auberge comme les autres, c'est juste que la tradition du village où elle se trouve est de couper la gorge des assassins. Une simple légende, en soi !
La jeune fille attendit la réaction d'Elyziel qui déglutit péniblement. Tout cela ne lui disait rien qui vaille.

Le jour commençait à tomber et cela faisait des heures qu'elles marchaient. Junölia ne lui avait pas révélé grand-chose sur elle-même, et la jeune fille blonde non plus. Elle était trop méfiante... Ou peut-être juste assez ? Le village de Pân approchait et Elyziel se sentait fébrile. Ses yeux argent scrutèrent les environs du village. Celui-ci, très fleuri, abritait de nombreuses maisons. Mais de l'autre coté du village, derrière la grande fontaine, un manoir d'ardoise se dressait, surplombant la bourgade.
Les deux filles s'avancèrent et Elyziel cueillit une délicate tulipe rosée.
-Magnifique ! dit-elle.
Se tournant vers June, elle ajouta :
-Ils ont vraiment la main verte ici, ces fleurs sont superbes !
-Ne les touche pas, asséna Junölia d'une voix froide, on ne sait pas ce qu'il peut arriver.
Son regard fit froid dans le dos à Ely, et elle reposa délicatement la fleur sur la terre.
Elle se dirigea vers l'auberge en face, suivie par Junölia.

La bonne femme qui se trouvait là les accueillit d'un grand sourire.
-Bien le bonjour, mes petites demoiselles. J'peux faire quelque chose pour vous ? Ca fait bien longtemps qu'on a pas eu d'visiteurs dans l'coin, mes jolies.
Elyziel, tout de suite en confiance par la jovialité de cette femme, lui adressa un sourire charmeur.
-C'est à dire que... Nous n'avons pas beaucoup d'argent, alors... Vous pourriez peut-être nous aider ? Nous voudrions deux chambres, s'il vous plaît, dit-elle doucement.
-Non, une seule, rétorqua June. Je paie pour nous deux.
Interloquée, Elyziel la regarda d'un air suspicieux. Cette dernière lui chuchota pendant que l'aubergiste avait le nez ailleurs :
-De toute façon tu n'as pas assez d'or pour te payer une chambre à toi toute seule, alors je suis gentille.
-Je veux pas de ta gentillesse ! trancha la jeune fille.
Mais néanmoins, elle suivit June dans leur chambre, maudissant le ciel d'avoir une compagne de voyage pareille. Elle ne voulait pas de sa pitié, elle voulait une chambre seule !

Les deux lits de la chambre étaient juxtaposés. Elle balança ses affaires dans un coin et poussa son lit près de la fenêtre, le plus loin possible du lit de June. Elle fit son lit et rangea ses affaires, ignorant totalement sa compagne qui faisait de même. Quand tout fut près elle se déshabilla et se glissa dans son lit. Elle ne s'attendait pas à la question de Junölia.
-Mais qu'est-ce que t'as ? Tu sais très bien que tu peux pas avoir ta chambre toute seule pour une raison très simple : t'as pas les moyens. Alors arrête ton cirque, tu ferais mieux d'être reconnaissante !
Comment lui avouer qu'elle soupçonnait que ce n'était pas de la pure gentillesse ? Son geste était suspect : comme savait-elle qu'elle n'avait presque pas d'or ? Cela la taraudait depuis le matin, mais elle n'osait pas le lui dire. Alors, tant pis ! Elle se tourna face au mur, n'entendant que le soupir de Junölia avant de s'endormir.

Crac !
Un froissement de manteau...
Kling !
Le bruit de pièces qui se rencontrent.
-Aah !
Elyziel se réveilla en sursaut. Une silhouette se trouvait juste devant la porte, là où elle avait accroché son manteau. S'extirpant de son lit, elle se rua vers la fille. Junölia ! Elle en était sûre !
-Ne bouge pas.
Un couteau se tenait juste devant son visage. Terrifiée, elle recula d'un pas. Folle de rage, elle réussit juste à articuler un petit "Traîtresse !" entre ses dents.
-Que veux-tu, ma jolie, il faut gagner son or ! Ne bouge pas surtout. Je vais fermer la porte à clé, je vais aller voler toutes les richesses du village... Ah ah ah ! rit-elle. Je reviendrai, et je tuerai probablement ceux qui pourraient me trahir... Puis je t'ouvrirai la porte, mais tu ne pourras pas sortir...
-Hein ?
-Moi aussi je fais de la magie, petite, dit June dans un rictus maléfique. Quand ils te trouveront, ils penseront que c'est toi qui a occis tous ces gens... Après que tu ai cueilli leurs précieuses fleurs, tous seront d'accord pour dire que tu étais seule quand tu es arrivée... D'ailleurs, tu n'as pris qu'une chambre !
-Tu es... Je te déteste ! cria Elyziel. Au secours !
-Ne te dérange pas à crier pour les alerter, ils n'entendront rien... Pauvre petite. Mais ne t'inquiète pas, ton calvaire prendra fin demain quand tu auras la gorge tranchée ! Ah ah ah ! Salut, Ely...
La laissant là, tétanisée, mais toujours pointant son couteau vers elle, Junölia se faufila par la porte.
C'était impossible ! Impossible ! Que... ? Elle allait mourir là, dès le lendemain matin ? Non ! Non... Elle se mit à genoux, prenant son visage entre ses mains. Junölia avait volé toutes ses possessions, elle n'avait plus rien, et de plus risquait de mourir...

Mais comment avait-elle pu se fourrer dans un pétrin pareil ?




___________________________________________________________
Un peu plus long que d'habitude ^^ Mais il me fallait du suspense, et là il y en a ! Bisous à tous, et dites moi ce que vous en pensez =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyziel
Paysans sans quêtes ni Or
Paysans sans quêtes ni Or
avatar

Nombre de messages : 38
Localisation ? : Entre la Terre et la Lune...
Date d'inscription : 22/12/2009

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 1
Element:
Inventaire:

MessageSujet: Re: À la recherche de ses origines...   Lun 28 Déc - 19:09

Elyziel sanglotait, encore et encore... Comment pourrait-elle se sortir de là ? C'était impossible !
Impossible...

-Hé, qui est là ? demanda alors une voix d'homme.

Elyziel tourna lentement la tête vers la porte et la lumière l'éblouit quelque peu. Elle ne pu distinguer qu'une silhouette. Elle le vit dans l'encadrement de la porte et... Peiner, comme si un mur invisible se dressait entre eux. Le sortilège de Junölia ! La jeune fille serra les dents et se leva dans l'ombre, puis s'approcha de l'homme. Malgré tout, elle était contente de voir quelqu'un. Cela faisait peut-être une heure qu'elle pleurait dans sa chambre et cela lui changeait un peu les idées. L'homme, probablement un client de l'auberge, semblait vieux, de part son allure et sa silhouette, mais musclé... Un guerrier ? Sa voix tonitruante résonnait dans la chambre, et elle murmura un "Chut..." apeuré, de peur qu'il ne réveille l'aubergiste et précipite sa fin.

-Il y a quelqu'un ici ? répéta le client.
-Oui, moi, mais pas si fort ! dit Elyziel.
-Ouvrez donc, qu'est-ce que c'est que ce sortilège ? Vous pouvez pas fermer la porte comme tout le monde au lieu de mettre un mur invisible pour qu'on ne puisse entrer ? bougonna-t-il.
-Ce... Ce n'est pas moi qui l'ais mis. Je... On m'a empêché de sortir. Pour que je ne m'enfuie pas.
-On ? demanda l'homme.

Elyziel soupira. Il ne la croirait pas de toute façon, alors à quoi bon ? Mais elle n'avait pas d'autre choix. Se replier au fond de la chambre ? Non, il savait qu'elle était là.

-Une fille, étrangère comme moi, Junölia. Elle m'a volé et elle est en train de tuer des villageois pour s'accaparer leurs richesses. On m'accusera demain et...

Il hoqueta de stupeur.

-Et pourquoi t'accuserait-on ? Tu es seule dans ta chambre, non ? Et enfermée, qui plus est...
-J'ai... J'ai cueilli une fleur à mon arrivée ici. Il parait que c'est un sacrilège, mais je ne le savais pas. Et... Nous n'avions qu'une chambre pour deux, et cet enchantement... Je pense qu'il partira au lever du jour. Mais on m'aura trouvée d'ici là. Junölia... Elle a dit qu'elle reviendrait. Elle va probablement me laisser l'arme qu'elle a utilisé, pour preuve.

Il y eu un silence. Bien sûr, il ne la croyait pas. Comme un étranger, il ne devait pas connaître le "sacrilège des fleurs". Bien sûr... Mais il reprit la parole.

-Junölia, tu dis ? Oui, je la connais... Ce n'est pas une étrangère, loin de là. C'est la fille du chef du village.

C'était à Elyziel de hoqueter de stupeur. La fille du chef du village !? Voilà pourquoi elle connaissait si bien les traditions du village de Pân ! Mais pourquoi l'aubergiste l'avait-elle traitée comme une étrangère ?

-Mais notre chère June est partie il y a bien longtemps, et peu de gens la connaissent. Apparemment, elle est devenue... Différente. Cette fille est une rebelle, elle n'a jamais supporté les règlements, et a toujours adoré les richesses. Sa mère est morte très jeune, et son père la couvrait de cadeaux, n'osait pas la contrarier. Il aurait dû. mais elle était si jolie et si gentille, petite !
-Mais... Qui êtes vous, vous ?
-Je m'appelle Rodem, et je suis né dans cette ville. c'est moi qui ai fait la fontaine à l'entrée de Pân. Je vais vous aider, jeune fille, même si je ne donne pas cher de votre peau. Je vais me cacher, et quand Junölia arrivera, j'accourrai, d'accord ?
-Essayez... soupira Elyziel. Mais je n'y crois pas trop. Au fait, je m'appelle Elyziel.
-D'accord Elyziel, à tout à l'heure. Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer.

Elle sentit dans sa voix qu'il souriait. Il avait l'air gentil... Mais serait-il de taille ? Elle l'espérait, car il était la seule lumière dans sa nuit...



(Rodem)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirtille09
Ouvrier intéressé
Ouvrier intéressé
avatar

Féminin Nombre de messages : 157
Age : 21
Localisation ? : qu 'elle que part par la
Humeur : so happy *
Date d'inscription : 01/05/2008

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 1
Element: nature
Inventaire:

MessageSujet: Re: À la recherche de ses origines...   Jeu 25 Fév - 21:13

WWWAaahhh ton histoire... est juste... parfaite je l'adore !!
j'ai vraiment envie de lire la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyziel
Paysans sans quêtes ni Or
Paysans sans quêtes ni Or
avatar

Nombre de messages : 38
Localisation ? : Entre la Terre et la Lune...
Date d'inscription : 22/12/2009

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 1
Element:
Inventaire:

MessageSujet: Re: À la recherche de ses origines...   Dim 28 Fév - 22:27

*Petite parenthèse, désolée pour cette loooongue absence, j'ai un peu laissé cette histoire de coté, mais vu l'engouement de mes fans, je m'y remets avec enthousiasme xD Merci pour cet intérêt =D Fin de la parenthèse !*

Elyziel vit le vieil homme se tapir de l'autre coté de la porte, dans l'ombre. Elle-même se glissa dans l'ombre de sa chambre et s'assit sur le lit, attendant Junölia. Celle-ci ne tarda pas, après avoir accompli ses méfaits. Elyziel entendit son pas souple et léger et pria de toutes ses forces pour que le vieux Rodem intervienne. Soudain sa voix tonna tout en restant assez discrète pour ne pas réveiller les autres pensionnaires :

-Hep, là, jeune demoiselle, que faites-vous donc par ici ?

June s'arrêta, surprise, et s'avança en direction de la voix tout en chuchotant :

-Je retourne dans ma chambre, imbécile ! Retournez-vous cou...

Elle s'interrompit et Elyziel la vit pâlir.

-Vous ! Vous n'êtes donc pas...
-Pas mort, vous avez vu juste, jeune fille, répliqua Rodem d'une voix malicieuse. Je n'ai jamais été en meilleure forme, si l'on peut dire. Ce qui n'est pas le cas de la jeune demoiselle qui occupe cette chambre... ajouta-t-il. Mais dites donc, ce n'est pas celle que vous désigniez comme la vôtre ?

Junölia grinça entre ses dents un "Rodem" et autres affirmations des plus plaisantes du genre "Je vais le tuer..." et Elyziel décida d'attendre encore un peu. Ces retrouvailles étaient des plus intéressantes...

-Comment avez-vous osé revenir ici après ce que vous avez fait, siffla Rodem, votre père...
-Ne me parlez pas de mon père ! rugit Junölia. Il n'a jamais rien fait pour moi ! Il pensait sûrement que me couvrir de cadeaux atténuerait ma peine, mais je n'oublierai jamais ce qu'il a fait à ma mère !
-Ce qu'il a fait ! Il n'a fait que la protéger, ce n'est pas de sa faute si cela s'est retourné contre elle.
-Mensonges ! persifla Junölia entre ses dents. Tout cela n'est que mensonges, une fable concoctée par ses bienfaiteurs...dont vous faites partie ! Vous, pourtant le plus grand architecte de la ville, le bienfaiteur de Pân ! Et tiens donc, votre fils, que devient-il ?

Ce fut à ce moment qu'il se jetta sur elle, et tout en silence, il la maîtrisa, une main dans le dos, tout en l'empêchant de parler. Ses mots résonnèrent dans le silence, en un crescendo presque effrayant.

-Mon fils, chère petite June, mon fils s'est transformé en dragon, et s'est envolé. Mon fils, la chair de mon âme, s'est engagé pour aider un royaume contre une invasion. Mon fils, glorieux combattant contre l'injustice, s'est fait assassiné par le camp adverse, en voulant sauver un groupe de guerriers ! Et je t'interdis de parler de lui de ta petite voix moqueuse, car c'est un fils dont je suis fier, contrairement à ma chère élève que je n'ai pas su sauver !

Un ricanement déchira le solennel de cette tirade.

-Vous vous sentez coupable, hein ? dit Junölia. De ne pas avoir su "me sauver". Mais je n'ai pas besoin d'être sauvée, Rodem, c'est dans ma nature ! Et comme cette petite Elyziel qui moisit dans cette chambre, tu mourras seul, sans amis, sans famille. Tu n'es qu'un raté, Rodem !

C'est ce moment qu'Elyziel choisit pour se montrer, et de son ton le plus acide, elle répliqua à la jeune femme allongée sur le sol :

-C'est toi qui n'as rien compris, Junölia. Tu es comme tous les autres, tu ne penses qu'à toi, qu'à ton bonheur personnel. Ta mère serait furieuse de te voir ainsi.
-Tu ne sais rien de ma mère !
-J'en sais suffisamment. Tu as souffert de sa mort, n'est-ce pas ? Les gens que tu viens de tuer, leur famille aussi souffrira. Tu aurais pu être leur fille, leur fils. Mais maintenant c'est trop tard. Tu es pathétique, Junölia. Je sais bien que je suis perdue. Mais toi, je veux que tu ressentes au plus profond de toi la souffrance que tu leur auras imposée.

Sur ces mots, elle leva la main gauche. Une boule violette en sortit prudemment, doucement. Elyziel murmura une incantation soudaine et une brise venu de nulle part propulsa la boule sur Junölia. Rodem la regarda, et loin d'être surpris, la jaugea presque du regard. June ouvrait des yeux à peine effrayés. Le boule se divisa alors, en de minuscule particules violettes et blanches, qui se déposèrent sur le visage de la jeune fille, comme du sable fin et collant. Elle se fixa selon une marque bien précise sur sa joue, et Junölia gémit. Puis son gémissement s'amplifia, pour devenir cri. Une étincelle venue de nulle part rentra dans l'entaille produite par les particules violettes. Un cri terrifiant retentit.

Elyziel prononça ces mots :

-Souffre, souffre, et revois à jamais les souffrances que tu as infligées à chaque fois que tu penseras à faire une mauvaise action... Que cette marque que je t'inflige dure à jamais...

Des bruits de bottes retentirent dans le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirtille09
Ouvrier intéressé
Ouvrier intéressé
avatar

Féminin Nombre de messages : 157
Age : 21
Localisation ? : qu 'elle que part par la
Humeur : so happy *
Date d'inscription : 01/05/2008

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 1
Element: nature
Inventaire:

MessageSujet: Re: À la recherche de ses origines...   Mar 2 Mar - 22:28

Oh non c'est trop dur de laisser ce suspens !!!

AAAAArrrr je ne tient plus ! vite la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la recherche de ses origines...   

Revenir en haut Aller en bas
 
À la recherche de ses origines...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guildes (La quête des origines et Eldorado)
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* Fanta * :: RPG :: Le RP de *Fanta* ! :: ~Fanta~-
Sauter vers: