* Fanta *

RpG sur le fantastique, fanta regroupe elfes, dragons et dragonniers, sirènes, sorcières, humains ...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Coucou

Les quêtes du RPG ont toutes étés mises a jour. Elle n'attendent plus qu''on les accomplissent.

Bisous, Lune rouge

Coucou

Les nouveau rangs sont disponibles !

Je rappel qu'à partir de 2000 messages vous pouvez demander votre rang spécial !

Bisous, Lune rouge

Chers membres !

L'Or que vous possédez augmente au nombre de messages que vous postez ! Plus vous poster, plus vous gagner !

Alors amusez-vous bien sur Fanta !

Partagez | 
 

 La Véritable Histoire de Fanta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lune Rouge
Votre administratrice préférée !
avatar

Féminin Nombre de messages : 4715
Age : 23
Localisation ? : Oh... in the moon ... :D
Humeur : quoi d'autre que merveilleusement bien ?
Date d'inscription : 29/04/2008

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 2
Element: Lumiere
Inventaire:

MessageSujet: La Véritable Histoire de Fanta   Lun 28 Fév - 21:31

Like a Star @ heaven


Retracer la Véritable Histoire de Fanta et de sa planète ne fut pas une tâche facile. De tout temps l'Historie s'est perdue, et a était déformée... Mais à force de travail et de persévérance, les mages et chercheurs de toutes les contrées de Fantastica ont su démélé le vrai du faux.

A présent, ils sont fiers de vous offrir le fruit de plus d'un siècle de travail:



LA VÉRITABLE HISTORIE DE FANTASTICA


Merci à Nihan qui à était la plus fervente aide pour ce travail.

_________________
Etre reine n'est pas toujours facile.
Que choisir ?
La sécurité du château et de son chevalier blanc ?
Ou le frissons de l'aventure avec un prince ténébreux ?





La magie est sous nos yeux, il suffit de les ouvrir.


Dernière édition par Lune Rouge le Sam 25 Juin - 21:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastica.forums-actifs.net
Lune Rouge
Votre administratrice préférée !
avatar

Féminin Nombre de messages : 4715
Age : 23
Localisation ? : Oh... in the moon ... :D
Humeur : quoi d'autre que merveilleusement bien ?
Date d'inscription : 29/04/2008

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 2
Element: Lumiere
Inventaire:

MessageSujet: Re: La Véritable Histoire de Fanta   Lun 28 Fév - 21:43



La création d'un monde

Les deux parents des dieux, Skovir et Mûnir, furent les créateurs du monde de Fanta. Ils s'aimaient d'un grand amour. Mûnir, déesse de la Terre, voulait créer un monde où ils pourraient poser leurs pieds, car ils ne pouvaient se reposer, condamnés à errer partout dans le vide obscur et noir: les planètes n'existaient pas. Elle se coupa les cheveux et les entremêla et les attacha de manière à créer une grande sphère. Puis elle s'allongea et s'endormit pour la première fois. Skovir, dieu du Ciel, qui n'était pas au courant des projets de sa compagne, découvrit la grande sphère, et lorsqu'il vit Mûnir allongée, il crût qu'elle était morte. Fou de douleur, il pleura toutes les larmes de son corps, qui s'envolèrent et éclairèrent le monde. Mûnir se réveilla alors et Skovir, la voyant se réveiller, passa de douleur à joie. On dit que lorsqu'une étoile filante se promène dans le ciel, c'est Skovir qui verse une larme en se souvenant de sa douleur.


L'ainé

Sur la Terre qu'ils avaient crée, ils décidèrent de s'installer, et de leur union naquirent plusieurs fils... Leur premier fils, Tiagon, lorsqu'il n’acquit, mourut immédiatement, à cause du froid qui régnait sur le monde, et qu'un bébé ne pouvait supporter. Tristes, les parents décidèrent que leur enfant devrait s'envoler, vers le ciel, pour ne pas avoir à supporter son visage figé. Il resta donc suspendu au milieu des étoiles.


Les triplés

Mais alors, Mûnir accoucha de triplé: Thunis et Willandra, deux filles, et Wolkir, un garçon. Thunis était la première née. Lorsqu'elle n’acquit, son père la prit dans ses bras, et s'aperçut de sa chaleur. Elle était brûlante, même les larmes qui sortaient de ses yeux alors qu'elle poussait son premier cri de douleur s’évaporaient avant de mouiller ses joues. Willandra et Wolkir, eux, se tenaient la main étroitement, et leur cri, parfaitement synchronisé, balaya la surface de la Terre. Thunis, Willandra et Wolkir grandirent. Ils jouaient ensemble, courraient ensemble, mais souvent, Thunis se tournait vers le ciel et délassait son frère et sa sœur. Elle essayait toujours d'atteindre les plus haut sommets, et observait les étoiles; parfois une larme apparaissait sur son visage, puis disparaissait aussitôt en vapeur. Elle souffrait toujours, dans son âme, à cause d'une absence, et dans son corps, d'une brûlure qu'elle ne pouvait arrêter.


L'exploit de Kla

Mais Mûnir accoucha à nouveau d'une fille: Kla. Elle ne cria pas lorsqu'elle vint au monde, se contentant d'observer avec de grands yeux ce qui l'entourait. Et ce ne fut que lorsque sa grande sœur Thunis la toucha qu'elle produit un son, un grognement de bête. Cela n'arrêta pas Thunis, qui se mit à chérir sa petite sœur, même si celle ci ne supportait pas son contact brûlant. Kla grandit, mais ne parla pas autrement que par ces grondements. Elle aimait beaucoup ses deux sœurs et son frère, mais aimait rester seule. Un jour, elle posa ses mains sur le sol, devant elle. Puis elle se mit à façonner quelque chose avec de la terre, qui montait haut, toujours plus haut, de plus en plus grand. Elle fabriquait quelque chose de ses petites mains potelées, et bientôt cela toucha le ciel. Alors elle prit quelques restes des cheveux de sa mère et les accrocha sur le haut de sa création. Puis, s'approchant de Thunis, elle l'invita d'un geste à escalader son œuvre. Thunis monta jusqu'en haut, et ne bougea pas pendant un temps très long. Skovir et Mûnir commencèrent à s'inquiéter, ainsi que Willandra et Wolkir. Et un jour, ils entendirent un cri, et virent les deux corps de Thunis et Tiagon qui tombaient, enlacés. Willandra et son frère Wolkir, se mirent alors à souffler et le vent qu’ils créèrent déposa doucement Thunis et Tiagon sur le sol. Ils découvrirent alors que Tiagon s'était réveillé et qu'il tenait sa petite sœur sans crainte d'être brulé, et l'expression de douleur qui avait toujours accompagné le visage de celle ci avait disparu. La chaleur de Thunis l'avait tiré de sa mort, et Tiagon, froid et glacé, calmait la douleur de sa sœur. Tiagon, à qui Thunis avait raconté le rôle de Kla dans son sauvetage, voulu l'embrasser. Mais Kla, après avoir souris à son frère qu'elle découvrait comme les autres, se déroba devant la joie de son frère, et lorsqu'il l'attrapa par un bras, elle se recula en poussant encore un de ses grognements de douleur, les même que ceux qu'elle réservait à Thunis, et s'enfuit, montant en haut de son œuvre, où les autres ne purent la suivre. Thunis et Tiagon furent blessé par cette fuite, mais laissèrent Kla se cacher, pensant qu'elle redescendrait bientôt.


La séparation et la création

Tiagon était toujours resté attaché aux hauteurs, même si son nouvel amour pour sa première sœur le contraignait à rester sur Terre. Alors, eux deux partirent vers un autre lieu de la Terre. Et là, ils décidèrent d'imiter Kla en se bâtissant une maison qui toucherait les cieux. Tiagon éleva la Terre et les roches, et s'assit en haut, tandis que Thunis faisait de même à coté. Tiagon créa ainsi la montagne, et le froid qui règne dans les hauteurs, et Thunis créa le volcan, brûlant d'un feu intérieur. Ils restèrent là où ils avaient décidé de vivre, heureux d'être côte à côte. Wolkir et Willandra, voyant que tous partaient, décidèrent de parcourir eux aussi le vaste monde. Ils partirent ensemble, chacun de leur côté, Wolkir vers le nord et Willandra vers le sud, et malgré leurs distances, ils restaient en contact en chantant chacun pour l'autre d'un bout à l'autre du monde, et courraient par toute la Terre en faisant s'envoler les poussières.


Aester

Aestar. Celui-ci, souple et puissant, ne connu pas tout de suite ses frères, et fut élevé comme enfant unique. Kla fut la seule des autres frères et sœur à le voir à sa naissance, et elle ne manifesta sa joie que par un grand sourire; puis elle retourna se cacher dans son pays. Mais lorsqu'il eût décidé de découvrir ses frères et ses sœurs, ses parents ne furent tout d'abord pas très heureux, car ils allaient une fois de plus se retrouver seuls. Aestar leur promis donc de leur envoyer ses messages en laissant s'effilocher un fil de son long manteau bleu. Il marcha longtemps, et alla d'abord au plus haut de la montagne de Tiagon, qui l'accueillit avec effusion. Les larmes de joie qu’il pleurait formèrent des cristaux de neige, qui couvrit le sommet. Puis ils allèrent ensemble dans le volcan de Thunis, et lorsqu'ils versèrent une larme, émue de se retrouver, les larmes de Thunis s’évaporèrent et reformèrent des nuages qui baignèrent toute la région d'une douce pluie. Wolkir et Willandra, qui avaient eu vent de l'existence de ce nouveau frère, vinrent eux aussi à sa rencontre. Il ne manquait que Kla de toute la fratrie pour qu'ils soient tous réunis, mais celle-ci ne vint pas. Personne ne l'avait vu depuis la naissance d'Aester. Celui ci voulu la voir, mais Willandra et Wolkir le retinrent en lui disant qu'eux avaient vu où elle se cachait, et pensaient que mieux valait ne pas frayer avec elle. Elle était en train de transformer une partie de la surface de la Terre, où elle élevait d'autres immenses piliers levés vers le ciel, qui se balançaient lorsque les deux frères du vent essayer de les traverser. Et ils avaient cru la voir fuir leur présence. Cela intrigua Aestar, et il décidé qu'il traverserait le territoire de sa sœur. Lorsqu'il arriva sur les lieux, il fut ébloui par la grandeur, la beauté et la tristesse de cet endroit. Tenant toujours son fil derrière lui, il pénétra les lieux. Arrivant devant la plus grande des colonnes, qui dépassait les autres en taille et en beauté, il vit Kla, enserrant son œuvre, et pleurant. Aestar, subjugué et envouté, s'approcha d'elle et posa sa main sur son épaule. Et pour la première fois, elle accepta le contact avec un de ses frères sans se dérober. Aestar béni alors la Terre qu'il venait de fouler, promettant que jamais elle ne manquerait d'eau, et jura qu'il reviendrait pour voir la forêt de Kla lorsque celle ci aurait trouvé ce qui manquait à celle ci.


_________________
Etre reine n'est pas toujours facile.
Que choisir ?
La sécurité du château et de son chevalier blanc ?
Ou le frissons de l'aventure avec un prince ténébreux ?





La magie est sous nos yeux, il suffit de les ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastica.forums-actifs.net
Lune Rouge
Votre administratrice préférée !
avatar

Féminin Nombre de messages : 4715
Age : 23
Localisation ? : Oh... in the moon ... :D
Humeur : quoi d'autre que merveilleusement bien ?
Date d'inscription : 29/04/2008

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 2
Element: Lumiere
Inventaire:

MessageSujet: Re: La Véritable Histoire de Fanta   Lun 28 Fév - 21:50



Aqua la nouvelle

Puis il repartit vers ses parents.
Ceux-ci, pendant son absence, avaient eu une fille, Aqua. Mûnir, voyant Aester, lui témoigna sa joie de le revoir : sa petite sœur ne faisait que pleurer, et ses larmes salées coulaient tout autour d'elle depuis sa naissance, remplissant les creux dans la terre, en formant une mer à perte de vue.
Aester, en la découvrant, la prit tout de suite en affection, et, lorsqu'il la prit dans ses bras, l'enveloppant dans sa cape bleutée, elle arrêta de pleurer. Aester décida qu'il s'occuperait d'elle à la place de ses parents.


La dernière: la lumineuse

Mûnir et Skovir eurent à nouveau une fille. Elle était d'une beauté éblouissante, une beauté telle que lorsqu'elle naquit, la terre entière fut illuminée, jusque dans les profondeurs du volcan de Thunis, et sous les ombres de la forêt sans vie de Kla.
Cette dernière, en s’apercevant de cette clarté, sortit pour la première fois depuis longtemps de sa forêt, et revint vers ses parents une nouvelle fois.
Wolkir et Willandra, toujours occupés à courir dans le monde en soulevant la poussière, virent aussi cet éclat, et rejoignirent leurs géniteurs, pour savoir ce qui l'avait causé.
Thunis remonta des profondeurs du centre de la terre et Tiagon descendit de sa montagne blanche, et revinrent eux aussi.
Toute la famille était réunie. Mûnir et Skovir leur présentèrent Listiane, leur nouvelle sœur.
Celle ci possédait des yeux plus brillants que les flammes du volcan de Thunis. Lorsqu’elles les fermaient, le noir semblait revenir sur terre, restant malgré tout visible derrière les paupières closes de Listiane.


Le don de la famille

Kla, alors, attira l'attention de tous, et leur demanda à tous de la suivre, comme à l'accoutumée, avec des grognements. Intrigués par cette invitation, alors qu'ils savaient tous qu'elle était secrète et taciturne, ils la suivirent, emmenant la jeune Listiane avec eux. Seule Aqua resta à l'écart, car elle s'était endormie.
Arrivé devant la forêt de Kla, ils furent tout d'abord surpris par la beauté du lieu, les détails que Kla avait fait en "peignant" ce paysage en relief. Cet endroit était plein d'une beauté froide et silencieuse, et rempli d'une grande tristesse. Tout semblait fragile et prêt à s'effriter puis à tomber au moindre contact. Sous leurs pieds, un tapis de fine tiges grises, retombant mollement en tous sens, s'écrasait. Autour d'eux, des arbres figés et sans vie se dressaient, immobiles. Pas un bruit ne résonnait. Tout était gris. Kla les guidait tous vers le cœur de son royaume. Au bout d'un certain temps de marches, ils arrivèrent devant le plus grand des arbres, un arbre immense, majestueux. A sa vue, Thunis et Tiagon se souvinrent de leur rencontre, qui sans Kla, n'aurait pu advenir. Aester se souvint que c'était devant cet arbre qu'il l'avait rencontré. Wolkir et Willandra, le contournant et tentant de regarder le plus haut qu'ils purent, furent incapables d'en voir la cime. Seul Skovir était capable de le survoler. Mûnir, elle, restait devant, immobile, contemplant ce qu'avait fait sa fille. Aester fut le premier à décider de récompenser ce qu'avait créé Kla. Coupant une mèche de ses cheveux, il la déposa aux racines du grand arbre. Mûnir recouvrit de terre les cheveux qu'Aester avait déposés. Et Listiane ouvrit grand ses yeux, en inondant l'arbre de lumière. Thunis et Tiagon déposèrent leur main sur le tronc, ne sachant que donner à l'œuvre de Kla. Puis Mûnir se mit à chanter, d'une voix aiguë un chant sans parole. Skovir se joignit à elle, chantant plus grave une mélodie complémentaire. Et Kla, après quelques instants, se mit à chanter avec eux, en parlant. Pour la première fois depuis sa naissance, Kla parlait. Elle chanta, pour que l'arbre accepte les présents que tous lui offraient. Le souffle conjugué des deux parents et de la fille créèrent la vie dans l'arbre. Les branches de celui ci se teintèrent de vert à leur bout, et des feuilles se déployèrent de bas en haut de l'arbre. Wolkir et Willandra soufflèrent sur l'immense nouveau né, et propagèrent la vie d'un bout à l'autre de la forêt, et plus loin encore. Le monde se teinta de vert, une couleur encore presque inconnue.


_________________
Etre reine n'est pas toujours facile.
Que choisir ?
La sécurité du château et de son chevalier blanc ?
Ou le frissons de l'aventure avec un prince ténébreux ?





La magie est sous nos yeux, il suffit de les ouvrir.


Dernière édition par lune rouge le Sam 5 Mar - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastica.forums-actifs.net
Lune Rouge
Votre administratrice préférée !
avatar

Féminin Nombre de messages : 4715
Age : 23
Localisation ? : Oh... in the moon ... :D
Humeur : quoi d'autre que merveilleusement bien ?
Date d'inscription : 29/04/2008

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 2
Element: Lumiere
Inventaire:

MessageSujet: Re: La Véritable Histoire de Fanta   Lun 28 Fév - 22:06



La première mauvaise nouvelle: Le Pacte

Mais derrière eux, et l’excitation que créa cette nouvelle vague de bonheur, se leva une tempête de sable. Loin, loin derrière eux, tellement loin qu’aucun membre de la famille ne s’en aperçut, un vent terrible commander par personne, se leva et s’intensifia. Il prit une ampleur tellement grande que Wolkir finit par le ressentir en lui-même. Il en avertit tout le monde qui était autour de lui, et ensemble, il partir en direction du phénomène pour le stopper. Mais ils arrivèrent trop tard. Dans les contrées reculé et froides de Fantastica, Strila était né de la rose arracher a la terre et de la pluie gelé. Cette pluie avait façonné son corps de glace et son cœur de pierre. Elle avait elle-même arrêté la tempête. Elle s’était alors présentée aux nouveaux arrivants, froide et stoïque. Tout ce qu’elle désiré c’est qu’ils s’en aillent de son nouveau « chez elle » et elle le leur fit comprendre rapidement. Mais Munir avait peur de cette femme. Elle décida alors de sceller un pacte avec elle pour s’assurer que jamais elle ne nuise a ses enfants et à son monde, parce que malheureusement, elle ne pouvait pas la chasser de sa planète et encore moins la faire disparaitre. L’accord fut sceller : Strila fit le serment de ne jamais empiété sur le territoire des enfant de Munir ainsi que celui de ne jamais leur porter préjudice et conflit. Néanmoins Munir restait septique. Elle craignait que cela ne suffise pas à les protéger d’une menace puisque cela leur était complètement nouveau dans leur monde ou tout n’est que beauté amour et joie.


Nouvelle terre

Dès qu’ils furent assez loin pour ne plus la voir Strila trouva son nouveau lieu de vit complètement désert. Pour cela et décida de s’investir dans la création d’une immense cité a son image. De rempart de pierres dures et froides, de tours hautes et massives et de fleuves longs et gelés, elle créa sa ville. Seulement elle se sentit misérablement seule après. Elle ne comprenait pas ce qu’il lui fallait pour que la vie hante sa région. Alors elle soupira, si dur et si fortement d’un tel désespoir qu’elle créa une tornade. La tornade ne ravagea qu’une partie de sa cité toute neuve, mais cela n’avait plus d’importance car de la même manière qu’elle était venu a la vie, un homme jaillit des profondeurs de la tornade. Il était droit, fier et avait les traits aussi durs que les montagnes qu’il créât sans faire exprès en donnant un coup de pied sur le sol dès sa première respiration. Mais il fut irrésistiblement attiré par Strila. Celle-ci en était de même. Dès lors, la femme lui demanda son nom et l’homme lui répondit : Xerdor Alors comme pour lui faire don de son amour et de son respect, elle nomma pour la première fois sa région Xerlog. Maintenant c’était Leur Région. Et il leur appartenait de faire ce que bon leur semblait. Mais jamais ils ne s’allieraient avec les autres Créateurs. Ils ne voulaient rien avoir à faire avec eux. Ils n’étaient pas en accord avec leurs principes. Ils devinrent les Renégats. Plus tard, ils eurent leur premier enfant, tout a leur image, le premier habitant de Xerlog. Petit à petit la région se peupla de renégats comme Strila et Xerdor. Xerlog devint alors une cité-Région d’hommes et de femmes durs et profondément mauvais pour la plupart.


_________________
Etre reine n'est pas toujours facile.
Que choisir ?
La sécurité du château et de son chevalier blanc ?
Ou le frissons de l'aventure avec un prince ténébreux ?





La magie est sous nos yeux, il suffit de les ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastica.forums-actifs.net
Lune Rouge
Votre administratrice préférée !
avatar

Féminin Nombre de messages : 4715
Age : 23
Localisation ? : Oh... in the moon ... :D
Humeur : quoi d'autre que merveilleusement bien ?
Date d'inscription : 29/04/2008

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 2
Element: Lumiere
Inventaire:

MessageSujet: Re: La Véritable Histoire de Fanta   Sam 5 Mar - 15:25


LE PEUPLEMENT DE FANTASTICA

Fanta

Entre temps, Munir et Skovir avaient créé les humains, des êtres simples, doté d’aucune magie mais qui leur ressemblaient. Ils devaient peuplait leur planète et notamment la nouvelle ville de Fanta, en se dispersant un peu partout et honorer leurs créateurs. Fanta fut créer par le biais de les magies élémentales constituants Munir et Skovir. Elle était majestueuses, gracieuse, riche en fontaines, en jardins, en dômes, en coupoles de verre, en habitation… Munir décida qu’il leur fallait un représentant et avec l’accord de son époux, elle fit de son premier être humains, le dirigeant de Fanta et sa contrée. Avec sa famille, il serait la royauté.


Kla et les nymphais

Pendant ce temps, ailleurs, à Klaya, il n’y avait que Kla qui était complètement seule dans sa forêt. La tristesse de cette constatation conduit ses pas près de l’arbre mère de sa forêt, celui qui avait pris vit grâce à la magie de sa famille. L’arbre était majestueux, et ses longues branches faisaient des fruits qui tombaient sur le sol lorsqu’ils étaient trop lourds. Kla ramassa un gros fruit aussi gros que ses deux mains réuni et croqua dedans. Quand elle arriva au noyau, elle poussa un long soupir qui se répercuta contre le noyau. Il prit alors un halo de lumière bleu. Toute étonné, Kla songea à le planter, en espérant qu’il pousserait et créerait une nouvelle espèce. Elle le planta alors tout près de son habitation végétale. En moins de quelques jours, la graine s’était développait et avait poussé a une vitesse vertigineuse. Elle le sentait grandir en elle, comme si son soupir lui avait donné la vie. C’était exactement ça. Elle sentait son esprit. Quelques jours plus tard, l’arbre était devenu un être à part entière doté d’un esprit et d’une âme : c’était Yvanir. Kla communiquait avec lui mentalement, il devient son ami, son conseiller, son compagnon. Kla devient alors la Dryade divine de sa forêt. Et son nouveau statut lui enjoint de créer son peuple à son image. Les humains qui peuplèrent petit à petit sa contrée devaient cueillir un fruit de l’arbre mère et attachait alors leur esprit à celui de leur arbre. Klaya devient la région des Nymphais des arbres : Des êtres doux, délicats, gracieux, paisibles, à l’image de la quiétude de la forêt Klaya.


Le couple des eaux et les Sirènes

Aester et Aqua, qui s’étaient réfugié dans les eaux, de toutes sortes, eurent vent de la dernière création de leurs parents ainsi que de Kla. Ils trouvaient cette idées admirable, et à leur tour décidèrent de peupler leurs eaux. Seulement, les nouveaux humains n’avaient pas les conditions nécessaires pour vivre sous les eaux. Ils devaient s’en inspirer mais pas les refaire. Alors suivant le modèle des animaux marins qu’ils avaient créés un peu plus tôt ils imaginèrent les Sirènes des mers et des fleuves : Des hommes et des femmes au buste d’humain mais au bas de poisson. En effet, une longue queue puissante débutait à leur taille. Les Sirènes pouvaient respirer sous l’eau, et leurs yeux étaient recouverts d’une membrane transparente les protégeant. Ils devinrent les habitants des contrés d’Aquastear.


Les chevaucheurs des vents

Quant à Wolkir et Willandra, leurs courses de vents sur les Plaine Souffles commençaient à les ennuyer. Ils profitèrent de l’appel de la création pour s’adonner à une nouvelle espèce qui pourrait être à leur effigie. Bien que les humains puissent être très intéressants, ils ne donnaient pas assez de solution à Wolkir et Willandra. Alors, s’unissant dans une même pensée, ils imaginèrent les chevaux. Entre les dragons de leurs frères et sœur, et les sirènes, les chevaux étaient de puissantes bêtes de courses, élégantes et souples. Mais autre la course du vent, Willandra décida que ça ne suffisait pas. Détachant un petit pan de sa tunique, elle l’accrocha de part et d’autre du dos de son cheval. L’habit prit vit, et s’intégra au corps de l’animal, se transformant en ailes majestueuses, capable de le soulevait et de jouait avec le vent. Elle l’appela Pégase. Ravie de sa création, Willandra demanda à Wolkir d’en faire de même, mais ce dernier trop têtu décida qu’il voulait lui aussi ajouter sa touche personnelle au Pégase de base. Alors, à partir du sable des Plaines il fabriqua une petite corne qu’il rendit magique en soufflant dessus. A peine plus longue que son demi-bras, il la posa sur le front de l’animal. Celle-ci s’intégra également au corps de l’animal. Ce dernier fut alors prit d’une joie immense et d’une magie très grande. Wolkir l’appela Licorne. Ainsi, les dieux du vent peuplèrent leurs contrées immenses et plates de Licornes et Pégases.


Les êtres de feu et de glace

Comme cette vague de création se rependait sur la planète, à l’image de leur créateur, les autres couples décidèrent d’en faire de même. Tiagon et Thunis, unit par leur grandeur, se mirent d’accord pour créer une espèce de très grande taille. Bien plus haute et imposantes que les humains de leurs parents, et capable de résister a la chaleur du feu, ou au froid de la glace, les dragons naquirent de leur chair de feu et de glace. Y mettant toute leur beauté, leur couleur de pierres précieuses étincelait à la lumière, et tout leur amour, les dragons devinrent des êtres dociles et aimants. Mais en cas de danger, ils étaient capable de se défendre et devenaient de redoutables adversaires que leur feu ou leur glace protégeait et/ou servait d’arme efficace.


Les Elfes

La seule encore chez Munir et Skovir était Listiane. Elle était encore très jeune par rapport à ses frères et sœurs et ne se sentait pas capable de faire d’aussi merveilleux prodiges qu’eux. Elle vivait dans la sublime ville de Fanta que ses parents avaient mis tout leur amour à créer et à peupler. Son jeune âge ne lui avait pas encore apporté de compagnon, et pour le moment, elle se suffisait à elle seule et ne ressentait pas le besoin d’être en couple. Mais elle désirait elle aussi faire sa propre région et ses propres habitants. Avec l’accord de ses parents, elle partit en direction de la forêt de Kla. Mais elle s’arrêta avant la région de Klaya. Car Là ou elle était, il n’y avait strictement rien si ce n’est le sol. Cette constatation lui fit de la peine. Elle décida alors de créer à cet endroit précis une cité aussi belle que celle de ses parents. Alors, empli d’une soudaine idée, elle écarta les bras et les yeux en grands et un jet de lumière immense, venant du ciel, la traversa. Il se solidifia et devient une tour de lumière pure qui pointait vers le ciel. Cette apparition lui donna une grande satisfaction et ravie du pouvoir qui coulait en elle, elle inventa la cité de Listana et sa région alentour, aussi belle et majestueuse que Listiane était. Ce travail lui prit du temps. Quand elle eut terminé, elle invita les humains qui se rependaient sur la planète, dans sa nouvelle ville. Elle avait presque tout ce qu’elle désirait. Il ne lui manquait qu’un peuple aussi beau qu’elle. Mais elle avait peur d’offenser ses parents en créant des êtres plus beaux que ceux de ses parents ou de ses frères et sœurs. Alors elle décida non pas de les offenser, mais de les honorer. Alors, à partir de la structure des humains, de la magie des Dragons et des Licornes, de la grâce des Sirènes, ainsi que de la vitesse des Pégases, elle créa les Elfes. Et les elfes peuplèrent la magnifique ville de Listiane et la contrée de Listana.


_________________
Etre reine n'est pas toujours facile.
Que choisir ?
La sécurité du château et de son chevalier blanc ?
Ou le frissons de l'aventure avec un prince ténébreux ?





La magie est sous nos yeux, il suffit de les ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastica.forums-actifs.net
Lune Rouge
Votre administratrice préférée !
avatar

Féminin Nombre de messages : 4715
Age : 23
Localisation ? : Oh... in the moon ... :D
Humeur : quoi d'autre que merveilleusement bien ?
Date d'inscription : 29/04/2008

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 2
Element: Lumiere
Inventaire:

MessageSujet: Re: La Véritable Histoire de Fanta   Sam 5 Mar - 15:29



L’EMBLÈME DE FANTASTICA


Le dernier cadeau de Munir

Mûnir et Skovir se retrouvèrent à nouveau seul après le départ de leur dernier enfant. Mûnir imagina alors un moyen de tous les réunirent tout en les laissant chacun dans leur contrées. Elle coupa alors encore une mèche de ses cheveux, et souffla dessus. Tous les cheveux se joignirent ensemble pour former une sorte de pate magique au reflet bleuté du ciel et violet. Ecoutant son cœur, et laissant son imagination faire le reste, elle forma une fleur. Une fleur particulière. Une fleur qui n’existait pas déjà. Elle mit toute une journée à façonné la fleur au grès de son envie, jusqu’à qu’elle lui semble parfaite. Elle était composée de deux parties : le centre où le bleu se concentrait aux reflets miroités, et l’extérieur violet-fushia. C’était de longs pétales, fins et effilés. Cette fleur était à son image : Parfaite. Elle la montra à Skovir et il adora sa fleur, mais ne compris pas comment elle pourrait tous les réunirent. Munir en fut très triste, et ses larmes qui coulèrent sur ses joues se transformèrent en cristal. Ce Beau cristal avant de tomber sur le sol prit une forme étrange. A chaque larme il se transformait en une lettre. Pas n’importe quelles lettres : c’était les initial de tout les régions construit par ses enfant, sauf les derniers reléguât. Skovir qui s’en voulait de l’avoir fais pleurer ramassa les larmes de cristal et offrit son idée à sa femme : La fleur qui avait six grands pétales devaient avoir six longs pendants rappelant l’union de leurs enfants. Mûnir adora l’idée. Elle coupa alors six cheveux qu’elle ajouta à sa fleur et y attacha à leur extrémité les pendants de cristal. Skovir posa ses mains dessus, et l’œuvre se solidifia, prit une teinte vernis et pur. Alors, ensemble ils soufflèrent sur la fleur. Dans une lueur magique, de la même taille que la fleur, les six initiales de cristal se dupliquèrent. Mûnir et Skovir avait désormais dans leur mains une fleur cristallisé, et les initiales cristallisés T, A, W, L, K. Ces cristaux étaient nés de la même fleur, ils étaient donc tous reliés : ils communiquaient. Mûnir et Skovir le comprirent et, d’un même accord, partirent chez leurs enfants. Ils voulaient tout d’abord les féliciter pour leurs créations. Alors ils leurs offrirent leur présent et leur expliquèrent leur signification. Ils étaient une famille, et devaient rester unis. Grâce aux cristaux ils pourraient communiquaient tous ensemble. Tous reçurent leur initiale et l’acceptèrent avec une grande joie. Certain le portait autour de leur cou, comme d’autres le mirent à leur ceinture ou d’autre à l’entrée de leur citée.

















Spoiler:
 



_________________
Etre reine n'est pas toujours facile.
Que choisir ?
La sécurité du château et de son chevalier blanc ?
Ou le frissons de l'aventure avec un prince ténébreux ?





La magie est sous nos yeux, il suffit de les ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastica.forums-actifs.net
Lune Rouge
Votre administratrice préférée !
avatar

Féminin Nombre de messages : 4715
Age : 23
Localisation ? : Oh... in the moon ... :D
Humeur : quoi d'autre que merveilleusement bien ?
Date d'inscription : 29/04/2008

* feuille de personnage *
Niveau de quête: Niveau 2
Element: Lumiere
Inventaire:

MessageSujet: Re: La Véritable Histoire de Fanta   Sam 5 Mar - 15:44

A présent...

Depuis, tous sont en paix et en harmonie. La grande famille habitant la planète crée par Munir s’agrandit en plusieurs millénaires. Aujourd’hui tous les habitants de la planète sont les lointains, lointains, lointains descendants des dieux. Ils leur portent le plus grand respect. Les dieux n’ont évidemment pas disparut, mais ils sont discrets, ils vivent leur éternité dans les lieux les plus hauts de leur citée ou les plus profonds. Seul pour leurs fêtes commémorant leur création et la création de leur région, ils sortent et se manifestent par des actions magiques, inattendus, splendides.

_________________
Etre reine n'est pas toujours facile.
Que choisir ?
La sécurité du château et de son chevalier blanc ?
Ou le frissons de l'aventure avec un prince ténébreux ?





La magie est sous nos yeux, il suffit de les ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastica.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Véritable Histoire de Fanta   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Véritable Histoire de Fanta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La véritable histoire de Pâques + bonus
» La véritable histoire du Roi Sorcier d'Angmar
» Lord Voldemort
» LA VÉRITABLE HISTOIRE DE JESUS DE NAZARETH
» La véritable histoire des Gardiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* Fanta * :: RPG :: La véritable histoire de Fanta-
Sauter vers: